Agora

Question Eotopia

il y a 8 mois 2 semaines #33 par Fanny
Réponse de Fanny sur le sujet Eotopia
Je comprends mieux je crois.
Il n'y a pas à donner, puisque tout est à tous..?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

il y a 7 mois 2 semaines #34 par anonymous65
Réponse de anonymous65 sur le sujet Eotopia
Bien sûr si au don on associe le contre-don, le don ne peut pas faire partie de la CSA, ça deviendrait vite de l'ergotage.
Mais que faire de ce qu'on produit (produit ou service) si ce n'est un don ?
d'ailleurs le dernier ouvrage cité sur le site CSA indique :
"=14ptl'avènement d'une société sans argent, ni troc, ni échange "
ensuite qu'entend-on par partage ? Si ce n'est la maîtrise des principes qui procèdent au partage ?
Remarque (que j'avais dèjà faite auprès des protagonistes) : je trouve dommage qu'il n'y ait pas d'échanges entre les différents "courants" associés au site CSA, qui ne me semblent pas tous sur la même ligne et qui gagneraient à se mettre d'accord ou à justifier leur position...
autre remarque : de même je trouve dommage le manque d'expression de ceux qui consultent ces sites (à moins qu'il n'y ait que les R.G. qui se connectent?).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

il y a 7 mois 2 semaines #35 par Stéphane Bernard
Réponse de Stéphane Bernard sur le sujet Eotopia
La production n'est pas un don, c'est la fabrication d'un produit qui ensuite est destiné à la vente, au don, à l'échange ou au partage.
"Si ce n'est la maîtrise des principes qui procèdent au partage ?" Pourriez-vous développer un peu, je ne comprends pas cette tournure de phrase ?
Vous vous méprenez, il y a des "échanges" entre les personnes et les courants du collectif et la désargence a plusieurs chemins possibles pour atteindre son but : une cité ou une civilisation sans argent.
Un collectif respecte les individualités et les différences de moyen ; je vous invite à fouiller plus en avant sur les écrits et les conférences de chacun et vous comprendrez vite leur "justification".
CSA est en "dormance", cela explique le manque de participation...

De l'échange au partage !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

il y a 7 mois 2 semaines #36 par anonymous65
Réponse de anonymous65 sur le sujet Eotopia
Je n'ai pas dit que la production est un don, mais : que faire d'autre qu'un don de la production qu'on a réalisée dans une CSA ?
Le partage c'est beau... Mais à condition que chacun adhère aux principes de ce partage (maîtriser ces principes). Quoi de plus frustrant que la société actuelle où Mr Arnault se partage des milliards parce qu'il a bien vendu des produits de luxe et que c'est correctement dans les principes de partage du capitalisme.
Pour les échanges, que les gens en aient, tant mieux, ce que je dis : c'est dommage qu'on ne les voient pas sur le site CSA...
Quand aux justifications, je les ai lues, c'est pourquoi elles me paraissent ne pas être sur la même ligne et que justement des échanges éclaircissant (ou atténuant) les divergences (sur CSA) me paraitrait utile pour tous ceux qui consultent ces sites.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

il y a 7 mois 2 semaines #37 par Stéphane Bernard
Réponse de Stéphane Bernard sur le sujet Eotopia
Bonjour et merci de vos retours.
L'éducation et la prise de conscience de la nécessité du partage sont bien sûr un stade obligatoire pour l'application de CSA...
Encore une fois, que les participants au collectif n'emploient pas les même chemins n'est pas important, seul l'objectif compte...
Bien cordialement.

De l'échange au partage !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

il y a 7 mois 2 semaines #38 par anonymous65
Réponse de anonymous65 sur le sujet Eotopia
Bonjour,
désolé si j'ai l'air de m'appesantir, mais si vos réponses sont sympathiques, je ne les trouve pas très ouvertes à la persistance du dialogue... limite "circulez il n'y a rien à voir".

Je suis bien d'accord avec vous, il y a mille chemins pour aboutir à un objectif selon les personnalités, les motivations, etc des uns et des autres.

Mais l'objectif (est-ce uniquement "plus (du tout) d'argent" ?) peut être atteint par divers environnements (plus ou moins -selon les individus- culturels, économiques, organisationnels, etc). Surtout quand certains se focalisent sur un aspect particulier de la vie sociale mais que font-ils du reste ? Serons nous d'accord si quelque chose s'y définit par d'autres ?

Et comment faire pour que tout ça soit cohérent ? Sinon en faisant dialoguer les uns et les autres sur ce qui leur parait important, moins important, cohérent, incohérent, etc.

Car quand il faudra convaincre le reste de la société, il faudra avoir de bons arguments... Sur beaucoup de choses.

Et "L'éducation et la prise de conscience de la nécessité du partage", où se feront-elles ?

Je m'adresse ici sur le site de "la cité sans argent" qui a priori n'a pas besoin de considérations du niveau de la société entière, mais sur le site du CSA il n'y a même pas une agora comme ici... On peut bien sûr s'inscrire sur les sites associés. Sauf que je ne fréquente pas facebook, des trucs comme les colibris, zeitgeist ou venus project, ce n'est pas mon truc justement, les forums (à mon avis) ce n'est pas la meilleur forme de recueil de l'information agréable à lire, et encore faut-il que sur les sites il y ait "quelque chose" (une agora) pour s'y exprimer... comme ici.

Enfin, se "satisfaire" (bon, là je suis vache) de sites "en dormance" ce n'est pas ce qui va attirer le chaland... (et je suis bien conscient de la difficulté de faire vivre de tels sites en plus de notre quotidien dans ce monde de l'argent).

J'espère que mon commentaire incitera des "passants" à s'exprimer avant que ça ne redevienne le site de la belle au bois dormant...

Amicalement.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Contacts

La Cité Sans Argent
Skype :
Mail :
Mobile : +33 695 747 894

Lire les Informations Légales

Contactez nos coordinateurs

La Cité Sans Argent

La Cité Sans Argent est un projet amonétariste d'habitation qui veut démontrer par l'exemple la faisabilité d'une transition vers une société de partage, lieu de mutualisation des ressources humaines, énergétiques et alimentaires, en accès libre, sans troc, ni échange, ni don.