Agora

Question autonomie alimentaire

il y a 1 an 3 mois #2 par pascal vallee
déjà si on se projette dans une société sans argent ( avec le pays tout entier ) l'intérêt des gens sera de produire soit même une grande partie de leur nourriture, avec un potager et une basse-cour, pour faire diminuer le temps de travail dans toute la société sans diminuer la consommation.
le résultat sera que les villes se videront de leur population pour habiter en campagne afin d'avoir un potager et une basse-cour avec des poules, des poulets, des canards, et des lapins. ceux qui resteront en villes auront des potagers avec basse-cour à la sortie des villes. ce qui entraînera la création de pistes cyclables un peu partout dans les campagnes avec le travail étalé aussi bien en campagne qu'en ville pour favoriser les transports en vélo. et des fermes aux alentours des villes alimenteront leur population.

maintenant pour créer une Csa je pense qu'il faut commencer petit avec la possibilité de s'agrandir (plus facile à gérer car le début peut être tumultueux)
je pense que pour commencer 20 candidats pour la Csa serait suffisant avec l'achat d'une petite ferme de 20 hectares :
2 vaches suffisent pour alimenter 20 candidats/an = 2 hectares = 30 litres de lait/jour
1 truie suffit pour alimenter 20 candidats/an = 3 hectares = 18 porcelets/an
5 brebis suffisent pour alimenter 20 candidats = 1 hectare = 10 moutons/an
260 poulets suffisent pour alimenter 20 candidats = 2,5 hectares
260 canards suffisent pour alimenter 20 candidats = 2,5 hectares
260 lapins suffisent pour alimenter 20 candidats = 2,5 hectares
avec 2 vaches il y a 2 veaux = 1 hectare
pour 20 candidats il peut y avoir 10 maisons = 1 hectare à peu près
______
total = 15,5 hectares
avec 20 hectares il y a la possibilité d'agrandir en nombre de candidats par la suite.
et il y aurait assez pour les éventuels enfants des candidats. 20 hectares comprend les animaux et la culture des céréales.
je prévois 260 poulets, canards, et lapins, c'est 1 tous les 15 jours par famille.
si c'était du boeuf il faudrait quand même des hectares de terre et les candidats ne pourraient pas les élever eux même dans leur potager.
de plus il est recommandé de manger moins de boeuf. mais dans la Csa il y aura quand même les vielles vaches à manger ( ce qui fait du boeuf )

dans une Csa tout le fumier des animaux est un avantage comme engrais pour les cultures dans les champs. et de plus, pour l'autonomie énergétique de la Csa, avec le fumier de vaches, et de cochons, il est possible de faire de l'électricité avec une centrale électrique au bio gaz ( c'est une énergie renouvelable utilisable uniquement lorsqu'il n'y a pas de soleil ni de vent )
les centrales au bio gaz sont indispensables car pour l'autonomie alimentaire il y a besoin de congélateur pour conserver les aliments et il n'y a pas toujours du vent ou du soleil l'hiver.

de plus : dans une Csa il n'est pas convenable de proposer d'être végétarien.
pour l'exemple de nos sociétés la liberté doit être de vigueur. il faut montrer la diversité et la liberté de nos choix .
les animaux font partie de la nature nous ne pouvons pas les exclure, de plus ils sont utiles pour la fertilisation des sols, et l'énergie manquante du soleil et du vent.

pour l'autonomie alimentaire d'une Csa l'idéale c'est que les candidats vendent leur maison ou appartement, pour racheter un petit terrain constructible au près des terres de la Csa ( possibilité de potager partager ) pour reconstruire leur maison. il est même possible de les reconstruire soit même, avec l'aide des autre candidats pour économiser une partie de leur vente afin de s'en servir pour payer leur complémentaire santé avec les intérêts de leurs économies ( apparemment : nous avons tous droit à la sécurité sociale santé, à partir du moment que nous avons déjà travaillé, seul il reste la complémentaire à payer )
ainsi pour les 20 candidats, avec leur potager et leur basse-cour sur les terres de la Csa, ils n'auront plus qu'à ce servir gratuitement dans la Csa pour le manque de nourriture comme le beurre, le lait, le pain, le cochon, etc....... l'autonomie devient complète.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

il y a 1 an 3 mois #11 par Stéphane Bernard
Réponse de Stéphane Bernard sur le sujet autonomie alimentaire
Bonjour et merci pascal de ce long sujet. Le problème c'est que votre sujet part dans tous les sens et du coup comprend beaucoup de catégorie. Pour qu'une agora soit efficiente, il faut vraiment un sujet = un post.
Comment répondre à tout ce que vous avez suggérez ?
Je vais essayer de le faire néanmoins, mais cela ne sera que ma réponse.
Une CSA n'est pas forcément que campagnarde, elle peut être urbaine, littorale ou insulaire ! De cette situation de localisation, la mutualisation économique qui en découle diverge ! Les modes d’élevage et de culture sont donc eux aussi très différent...
D'un projet initial de 300 personnes, nous sommes passé à 30-50 personnes, mais là aussi rien d'obligatoire...
Je vous invite à bien regarder la page d'accueil et lire la charte...
Pour ce qui est du juridique et de l'apport financier, vous aurez des suggestions très prochainement, néanmoins vous raisonnez encore, et c'est normal, avec des schémas très loin de la mutualisation...
Merci la prochaine fois d'éviter les sujets trops larges !
Amicalement.

De l'échange au partage !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Contacts

La Cité Sans Argent
Skype :
Mail :
Mobile : +33 695 747 894

Lire les Informations Légales

Contactez nos coordinateurs

La Cité Sans Argent

La Cité Sans Argent est un projet amonétariste d'habitation qui veut démontrer par l'exemple la faisabilité d'une transition vers une société de partage, lieu de mutualisation des ressources humaines, énergétiques et alimentaires, en accès libre, sans troc, ni échange, ni don.